Fondation Horlogère
Fondation Horlogère

Banque de données

A côté des autres activités de la Fondation, un travail de longue haleine a été mené pendant quatre ans. Il s’agissait de répertorier tous les horlogers et maisons d’horlogerie jurassiens : des indépendants, des petits ateliers, des travailleurs à domicile, des fabriques plus importantes… La recherche fut menée sur l’ensemble des métiers de l’horlogerie. Seuls les ouvriers ne sont pas concernés par la recherche en raison de la nature des sources étudiées.

Cette recherche a eu lieu, non seulement, sur les fabricants de montres mais aussi, sur tous les autres métiers de l’horlogerie. Chaque partie de la montre a droit à ses subdivisions professionnelles. Ainsi, on trouve des termineurs, acheveurs, rhabilleurs, fabricants de cadrans, émailleurs, fabricants de boîtes de montres, polisseurs, planteurs d’échappements, pivoteurs, graveurs, pierristes, doreurs, faiseurs de secrets, régleuses, sertisseurs, poseurs de radium, fabricants de verres de montres, guillocheurs, fabricants d’outils pour l’horlogerie, finisseurs…

A ce jour, plus de 9000 horlogers et entreprises horlogères ont été recensés. D’une part, une base de données informatique a été constituée avec des informations succinctes dont, essentiellement, le nom ou la raison sociale de l’entreprise ou de l’horloger, la localité, les dates de début et de fin d’activité, l’activité exercée. D’autre part, une cartothèque reprenant toutes les informations recueillies a été créée. Un « dictionnaire » a aussi été rédigé. Les données reprises y sont plus étoffées.